mardi 21 mai 2013

Petit poisson dans l’eau

Le week-end de la pentecôte est synonyme de week-end de fête chez moi. Depuis toujours la fête foraine s’installe pour quelques jours dans ma ville et le lundi midi c’est repas de famille (bon sauf la première année où on nous a supprimé le lundi de pentecôte…d’ailleurs ce foutu lundi est devenu un grand foutoir innommable).

Il pleut, il pleut bergère...
Si l’année dernière on est allée sur les manèges en petites robes, cette année on a dû sortir les bottes et les habits de pluie.

Depuis dimanche il ne cesse de pleuvoir. Samedi, le seul jour où le soleil a daigné se pointer ma fille était chez son père. Dimanche soir à son retour on a profité d’une accalmie pour aller faire quelques tours de manège (ce qui a remis ma fille de bonne humeur)  jusqu’à ce que la pluie nous oblige à rentrer sans passer par la case pêche aux canards.

J’ai donc promis à ma poupette qu’on y retournerait le lendemain. Oui à part qu’hier le temps était pire. Il n’a fait que pleuvoir du matin au soir et pas qu’un peu. Tout au long de la journée ma mini-moi m’a parlé des manèges et des poissons dans l’eau de la pêche aux canards.

Etre maman c’est avoir le sens du sacrifice. Après avoir ramené mes cheveux en chignon pour éviter les frisotis, je me suis préparée pour affronter la pluie et le froid : bottes d’hiver et poncho de pluie. Un peu près le même look pour ma mini moi sans poncho cependant car elle était à l’abri dans sa poussette. Une fois bien équipée j’ai donc affronté la pluie et le froid pour faire plaisir à mon petit amour.


Le point positif c’est qu’il n’y avait quasiment personne sur les manèges donc pas besoin de se battre ou de courir pour avoir telle voiture ou tel avion. Quoique la seule gamine sur le manège collait ma fille. Bon ça va une fois qu’elle veuille à tout prix aller dans le même avion. La seconde fois j’ai ri jaune quant à la dernière minute elle a quitté son véhicule pour rejoindre ma fille dans l’hélicoptère. Le truc qui m’a énervé c’est que cette gamine faisait le bordel dans l’hélico quand il était en hauteur  (du coup moi je serrais les fesses) et je voyais bien que ma fille ne se sentait pas bien. Et bien entendu la mère de la gamine n’était pas dans les environs. Bref le tour d’après j’ai bien attendu que l’autre gamine s’installe sur son manège avant d’installer ma fille dans un autre avion. Rebelote la gamine descend de sa moto pour rejoindre ma mini-moi. Sa mère n’étant pas dans le coin je lui ai dit gentiment de retourner sur sa moto, non mais ça va 5 minutes quoi. C’était pas comme si le manège était blindé.



Après 7 petits tours de manège, et une fête foraine de plus en plus fantôme et pluvieuse on est allée faire une petite pêche aux canards pour gagner un petit poisson dans l’eau. Pour le poisson rouge et le mini-aquarium il fallait seulement débourser 5 euros c’était correct. Bon à la base je ne suis pas forcément pour mettre un poisson rouge dans un mini-bocal mais bon malheureusement c’est le triste sort des poissons de la pêche aux canards.

Le retour à la maison a été vraiment chaotique. J’avais placé le mini-aquarium dans le panier de la poussette, à part que la dite poussette a buté sur un gros câble et le mini-aquarium s’est renversé. Et là c’est le drame ! Je n’habite pas très loin de la fête mais il y a quand même environ 8 minutes de marche. Il restait quoi 10 cl d’eau  à tout casser dans l’aquarium donc j’ai été obligé de le pencher un maximum pour que petit poisson ait de l’eau. Le problème c’est qu’en même temps je devais pousser ma lourde poussette sous le déluge, monter et descendre les trottoirs, prendre des virages. Heureusement pour une fois il n’y avait pas de voitures mal stationnées. Le retour a été une véritable horreur. J’ai cru à chaque instant que le poisson allait trépasser. Arrivée à la maison pas moyen d’ouvrir la porte du garage et avec les touffes d’herbes dans le jardin pas moyen de pousser la poussette d’une seule main. Bref coup de téléphone en urgence pour appeler à l’aide pour qu’on m’ouvre le garage et surtout qu’on remette vite fait de l’eau au poisson avant qu’il rende l’âme.


Non nous ne sommes pas en Bretagne, juste en Lorraine


Dix minutes après petit poisson se sentait bien mieux et j’avais une mini-moi heureusement d’avoir SON poisson.

Une partie de la soirée a été consacrée à la recherche d’un aquarium. Oui parce que voilà petit poisson  ne va pas pouvoir vivre ad vitam eternam dans sa boîte en plastique et j’aimerais bien lui offrir des conditions de vie décente.  Dans l’absolu on va m’en donner un, affaire à suivre. La grande question va être où le mettre.

Ce matin petit poisson est encore en vie. C’est un battant ^^





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire