vendredi 9 août 2013

Mini-moi a la varicelle.

 Aujourd’hui je comptais vous parler de ma série coup de cœur de l’été et puis il y a eu un gros imprévu au programme : la varicelle.

Hier soir en mettant en pyjama ma mini-moi j’ai trouvé que les insectes avaient été plutôt agressifs avec elle : elle avait de beaux boutons rouges parsemés un peu partout sur le corps. Une petite voix au fond de moi m’a alors chuchoté : « avec ta chance du moment c’est la varicelle ».

Ma poupette a passé une bonne nuit dans l’ensemble mais qu’est-ce que j’ai pu l’entendre se tourner et se retourner durant la nuit. Ça m’a paru suspect. Ce matin elle s’est réveillée de bonne humeur…ça m’a paru encore plus suspect…

Et puis après le petit déjeuner, on faisait un gros câlin sur le canapé devant les dessins animés. C’est alors que j’aperçois un des gros boutons de la veille qui a méchamment viré de forme : une petite cloque est venue s’inviter sur sa surface.

Je regarde alors ma princesse et lui dit « ma fille tu as la varicelle, je téléphone immédiatement à la pédiatre ».

Il était environ 8h15, on était encore en pyjama à moitié endormie et les cheveux en bataille.  Au téléphone la pédiatre me dit « vous pouvez venir tout de suite ? » « Euh oui juste le temps de passer des habits. »

Le rendez-vous est pris pour 8h45.

Il nous restait  quoi 20 minutes pour être présentable, par chance la pédiatre habite au bout de ma rue.

Après une course effrénée à la salle de bain et une marche de rapide dans la rue nous voilà chez la pédiatre  (qui était en retard, bien entendu !). Elle confirme mon diagnostic : varicelle.

Dans un sens je suis contente que ma mini-moi est enfin chopée cette maladie. J’ai eu la varicelle à 8 ans et j’en ai de terribles souvenirs surtout que je ne l’avais pas fait à la légère j’étais couverte de boutons de la tête aux pieds et j’ai dû avoir dans les 80 boutons sur le visage. Comme ma fille je l’ai eu en pleine été, je n’osais ni sortir, ni me regarder dans un miroir.

Heureusement  20 ans après (mon dieu là je me prends un coup de vieux) les traitements pour la varicelle ont bien évolué. Merci les antihistaminiques et les savons calmants.  Bon comme souvent une partie du traitement n’était pas remboursée cette varicelle coûte dans les 8 euros. Ce n’est pas catastrophique mais il me manque le temps où on n'avait pas sans cesse de l’argent à délester à la pharmacie avec les ordonnances.




Avec cette histoire de varicelle ma mini-moi n’ira certainement pas  la semaine prochaine en vacances chez son paternel car il craint que la petite demi-sœur soit contaminée. D’après mon calme y a de fortes chances que mini-moi est chopé la varicelle chez son père en juillet, alors d’ici que la petite sœur sorte également des boutons…  Bref histoire à suivre.

En attendant ma poupette est plutôt en forme quoiqu’un peu fatiguée. Elle est plus calme qu’à l’habitude, j’avoue ce point-là est agréable ça me repose un peu. Maintenant on va voir l’évolution des boutons. La pédiatre a dit que c’était une belle varicelle, j’espère qu’elle ne fera pas autant de boutons que moi.

Allez dans une petite semaine on en parlera plus en attendant je vais passer ma tenue d’infirmière.




2 commentaires: