mercredi 26 novembre 2014

Le mercredi, cette journée épuisante.

Je ne sais pas vous, mais moi je déteste le mercredi.


La première raison pour laquelle je déteste le mercredi, c'est parce que je ne revois l'amoureux que samedi soir...et franchement ça me paraît long. Si on m'avait dit il y a un an, j'aurais bien ri.


La second raison c'est que le mercredi c'est une journée où je n'arrête pas de courir. Depuis la rentrée il y a école le mercredi matin, même si l'année dernière ma puce se levait tôt au moins on pouvait se la couler douce. Maintenant c'est comme les autres matins de la semaine : la course du lever jusqu'à l'arrivée à l'école. Enfin non la course ne s'arrête pas là, le matin j'en profite pour faire au calme ma séance de sport (gym/pilates + mini stepper), je rentre au pas de course à la maison et je m'y mets immédiatement. Je termine vers 11h et hop à 11h15 je repars pour l'école. Ce matin d''ailleurs j'étais dans les temps même un peu en avance mais il y a toujours quelque chose pour me ralentir : ce matin c'était le facteur qui me déposait un colis pour la voisine.


11h30 je récupère ma puce ...enfin je devrais dire 11h40 car ils ont toujours du mal de nous rentre nos enfants à la maternelle (j'ai déjà tenté d'arriver justement plus tard mais à chaque fois c'est le jour où ils ouvrent la porte plus tôt...je vous le dit y a du complot dans l'air). On arrive à la maison pour 12h. On mange puis la puce se repose pendant que je range, fais la vaisselle, lave la cuisine puis on repart vers 13h40 pour le judo.


Enfin si tout va bien, vous n'avez jamais remarqué quand vous êtes dans les temps c'est pile le moment où votre petit amour ne veut pas mettre son manteau, ses bottes ou bien a oublié son doudou.


14h-15h judo...une heure où j'essaie de lire sans grand succès car étant fatiguée j'ai tendance à piquer du nez. Aujourd'hui j'ai profité de cette « pause » pour aller chercher un papier que les impôts auraient dû m'envoyer mais ils avaient zappé de le mettre dans l'enveloppe...je vous jure !


Après le judo c'était passage à la bibliothèque pour emprunter de nouveaux livres. Une fois à la maison on reprend des forces avec un bon goûter puis on fait quelques activités avant le bain et la séance lavage/démêlage/séchage de chevelure de ma mini raiponce.



18h passage chez ma mère qui sinon trouve le temps long après moi... même si moi j'aimerais m'affaler sur le canapé devant le replay de Baby-boom.


19h dîner, débarassage (oui c'est un néologisme) de la table, lavage de la vaisselle.


Si tout va bien pour 20h la mini est dans son lit en pyjama. Mais comme souvent ça tourne pas rond on est plus dans les 20h30 voire 21h. Quelques dessins animés pour la calmer...oui je suis une mère indigne, une ou deux histoires, des gros câlins, des comptines et pouf pour 22h la chérie est dans les bras de Morphée.

22h je peux enfin me poser pour de vrai avant de m'écrouler devant ma série du soir.


Qui a dit qu'être maman au foyer c'était glander ? Oui parce que j'ai oublié toutes les petites tâches de la journée, le linge, ranger les jouets, faire les lits, le petit ménage, faire à manger...



Si j'étais rémunérée à la tâche je serais riche...c'est beau de rêver hein? L'amour de ses enfants c'est une belle richesse que je n'échangerais pour rien au monde.


Sinon je commence à voir les résultats de la réforme sur ma puce, elle accumule de la fatigue au fil des semaines. Dire que pourtant je ne la mets pas aux TAP les vendredi après-midi. Mais justement les temps scolaires sont super mal réparti!Bref du coup maintenant les mercredi matin où la miss à sport, elle ne va plus à l'école car entre l'aller/retour d'une heure, la demie heure de sport plus le judo l'après-midi la pauvre est rôtie.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire