vendredi 30 janvier 2015

Ouf, c'est vendredi l'école est finie

Les jours, les semaines, les mois passent et franchement je ne sais plus quoi penser vis à vis de l'école maternelle. Alors pas de l'école en général (même si les réformes se succèdent et la détruisent toujours un peu plus )mais de celle de ma puce.


Pleins de petites choses m'exaspèrent...


Par exemple les horaires : on nous a bien précisé en début d'année que nous parents nous devions respecter les horaires de l'école, ce qui est tout à fait normal. Mais voilà depuis septembre que ce soit à 11h30 ou à 16h30, la grille de l'école reste fermée pour les parents. Si on a de la chance on vient nous ouvrir à 34... Puis rebelote devant la classe avec la maîtresse qui laisse partir les enfants à 40. Je suis lasse d'attendre et de toujours attendre.
Je crois que le pire c'était la semaine dernière, normalement on a jusque 13h40 pour déposer les enfants à l'école l'après-midi. Après avoir déposé la puce devant sa classe je remontais tranquillement à la sortie, il était 13h37 tapantes quand je vois l'atsem fermer à clé le portail. J'ai été obligée de crier pour ne pas me retrouve enfermée... J'ai halluciné.
Bon sang, le respect des horaires ça marche dans les 2 sens bons sens !



La sieste : A la rentrée de janvier ma mini ne voulait plus aller à l'école les après-midi à cause de la sieste. C'est vrai maintenant elle ne dort plus en début d'après-midi c'est plutôt vers 17h. Je décide donc d'en discuter avec la maîtresse qui m'a expliqué (et j'ai pas eu droit d'en placer une) que l'après-midi elle s'occupait des grandes sections donc les moyens allaient à la sieste mais n'étaient pas obligés de dormir. Bref c'est comme ça c'est pas autrement. C'est le rêve de tous les gamins de 4 ans de rester une heure sans bouger sur un matelas. Depuis ma puce me dit chaque soir lorsque je la récupère qu'elle a eu le droit à un bonbon parce qu'elle a été sage à la sieste. Tous les soirs j'ai juste envie de hurler. On nous rabâche qu'il ne faut pas faire de chantage mais l'école se gêne pas...


Une autre chose qui m'exaspère c'est le fait de ne pas respecter l'enfant. Je le sais ma fille est une râleuse ronchonne de compétition doublée d'une grande émotivité. Bref si on la bouscule ou si un gamin l'embête elle pleure. La maîtresse a également déjà eu le droit aux fameuses crises de frustration auxquelles on ne peut strictement rien faire à part attendre que ce soit passé (c'était d'ailleurs le soucis l'année dernière avec la remplaçante des petits qui ne voulait pas le comprendre) Alors je conçois qu'avec 29 enfants ce n'est pas simple. Mais dire à ma fille que c'est une chochotte parce qu'elle pleure pour quelque chose qui semble insignifiant à un adulte je ne suis pas d'accord. En plus je vois bien que la maîtresse la bouscule, et plus elle la bousculera moins ça ira. Parce que je suis pareille, plus on me bouscule plus je me braque...donc efficacité du bousculage ZERO.J'ai observé exactement la même chose au judo mercredi. Ça m'inquiète d'ailleurs, j'avais le cœur brisé. Après on va me dire que je couve trop ma fille, mais je m'en fiche je n'ai pas envie qu'elle se grandisse avec cette idée dans la tête qu'être sensible c'est mauvais.


L'histoire du prénom : depuis des mois je coache intensivement la puce pour qu'elle écrive son prénom toute seule (bien entendu elle est partante). Hier la maîtresse me dit que maintenant la mini sait écrire son prénom parfaitement dans l'ordre. Là je la regarde avec des grands yeux ronds et je lui réponds que ça fait des mois qu'à la maison elle l'écrit correctement depuis des mois. Avec le recul je me dis que j'aurais dû me taire mais bon... Je cherche à comprendre pourquoi à la maison ma puce parvient à écrire son prénom sans soucis alors qu'elle galère à l'école.


La réforme : d'après la dernière réunion tout va bien dans le meilleur des mondes (Alfred Huxley sors de ce corps) , les enfants s'adaptent parfaitement et s'éclatent. Pourtant je vois bien que la mienne est crevée. Quand j'en discute avec d'autres mamans, elles me disent la même chose. On doit vivre dans une dimension différente ou à moins que la direction de l'école ne veut pas s'opposer au Maire ?


Des fois j'ai quand même cette impression qu'on me regarde de haut à l'école, je ne sais pas si c'est parce que je ne fais pas mon âge. Ou bien c'est parce que je suis maman au foyer ? Ca semble presque être une tare aujourd'hui alors qu'il n'y a pas si longtemps on reprochait aux femmes de vouloir faire carrière.


Enfin tout ça m'exaspère, si je n'avais pas envie que ma puce évolue avec d'autres enfants je lui ferais la maternelle à la maison.


Heureusement que les vacances sont dans une semaine.






17 commentaires:

  1. Je suis tout à fait d'accord avec toi , y a certain point qui m'horripile. Bon ici je ne vais pas souvent à l'école mais quand même!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis rassurée, je suis pas la seule à être horripiler par l'école :-) Mais c'est rageant parce qu'on peut rien y faire pfff

      Supprimer
  2. en tant qu'atsem je me dois de réagir :
    Pour l'ouverture du portail il est vrai qu'on ouvre pas toujours à l'heure mais il faut savoir qu'on est occupé en classe et qu'on n'est pas toujours prête et au garde à vous pour aller ouvrir le portail. Parfois on a pris un peu de retard du au travail du jour.
    Pour la fermeture combien de fois il me fallait faire le tour des classes pour dire aux parents qui prennent leur temps, que le portail allait fermer. On n'a pas que ça à faire non plus car on doit rejoindre notre classe pour le passage aux toilettes ou pour tout autre chose.
    Pour l'après-midi, combien de fois j'ai entendu dire : il ne fait pas la sieste c'est possible de le garder en classe ?
    Ben non, c'est pas possible, à partir du moment ou les petites ou moyennes sections viennent l'après-midi, ils sont obligés de faire comme les autres. Y a toujours possibilité de ne pas les mettre à l'école l'après-midi pour les parents qui ne travaillent pas si ça ne leur convient pas.
    Pour le bonbon, c'est comme donner un bon point, c'est pour féliciter les enfants quand ils ont été sages et ce n'est certainement pas du chantage.
    Pour le respect de l'enfant je pense que chaque enfant est pris en considération, surtout quand ils viennent se plaindre d'un autre enfant, on prend toujours l'histoire au sérieux pour rassurer l'enfant et qu'il voit qu'on peut gérer le problème.
    Maintenant, quand un enfant fait une crise ou un caprice, il faut savoir qu'un enfant n'est pas tout seul dans la classe et qu'effectivement ce n'est pas simple.
    Il y a pas mal d'enfants qui en début d'année faisaient des caprices ou pleuraient et maintenant ils viennent en souriant et sont très heureux d'être en classe.
    Pour le prénom je ne sais pas quoi dire, si elle l'a appris à la maison, normalement à l'école ça suit. Parfois il y a des enfants qui savent l'écrire mais s'ils ne se concentrent pas, ils arrivent qu'ils oublient une lettre ou qu'ils écrivent en miroir.

    Pour les réformes, la plupart des écoles sont contres mais difficile de s'opposer au maire. Je pense que c'était surtout aux parents à bouger pour que les choses ne changent pas ou soient revues. Le mardi et le vendredi on est obligé d'arracher les enfants de leur sieste à 14 h 40 alors que la plupart se sont endormis à 14 h. On ne le fait pas de gaieté de coeur.
    Ils sont crevés depuis qu'ils viennent le mercredi mais ce n'est pas une obligation de les mettre (en maternelle).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me doute bien que les ATSEM sont occupées, reste que depuis la rentrée on ne nous ouvre jamais la porte à l'heure. Alors c'est bien beau de faire la leçon des horaires aux parents, moi je fais ce que je dis mais pas ce que je fais ça m'horripile. Oui en début d'année on nous a fait la grande leçon sur les respects des horaires, d'où mon énervement aujourd'hui.

      Pour les après-midi la maitresse m'a clairement fait comprendre je devais mettre ma fille parce qu'il y a des activités après la sieste. Oui en plus d'avoir juste le droit de femer la gueule, elle me culpabilise, gentil n'est pas.

      L'histoire du bonbon c'est une carotte, ça reste une sorte de chantage et je trouve ça bas de motiver les enfants avec du sucre.

      Je peux te dire qu'avec ce que j'ai vu ici,non l'enfant n'est pas pas respecter. Vu comment verbalement la maitresse bouscule toujours ma fille.

      Et pour l'avoir vécu moi même je peux te dire que l'école ferme bien souvent les yeux quand il y a des problèmes, c'est tellement plus facile. Alors heureusement toutes les écoles ne sont pas comme ça, mais y a beaucoup d'équipe enseignante qui ferment les yeux il suffit de voir le nombre de gamins harcelés et qu'on laisse dans leur con.

      La réforme on peut dire au Maire que ça fatigue les enfants. Ici on a même pas consulté les parents et faut croire que nos enfants sont de sous citoyen parce que ça fait 2 mois que la structure de la cours est cassée et qu'on ne la répare par.
      Je me doute bien que ce n'est pas par gaiété de coeur que vous arrachez les enfants à la sieste, à part que ici ça ne marche pas comme ça. Les cours sont normaux toute la semaine, les TAP c'est le vendredi aprem. Ben ça fait de sacrées semaines pour les enfants et quand la puce elle ne peut plus ben oui je suis obligée de la garder à la maison.

      Après mon article, c'est des remarques contre l'école de MA fille, faut pas se sentir visée. Je sais pertinamment qu'il y a des bonnes équipes enseignantes et des bonnes ATSEM. Mais ici y a pas mal de dysfonctionnement, je vois ma fille malheureuse, merde se sentir mal à l'écoe à 4 ans c'est pas normal.

      Supprimer
  3. je ne me sens pas du tout visée et je comprends ton point de vue, mais je ne le partage pas forcément sur tout. En tout cas, j'aurai bien aimé que le périscolaire se passe sur un après-midi à la place de deux pour nous. Et j'ajoute que le mardi nous avons deux intervenants et le vendredi aucun. On se retrouve deux atsem avec jusqu'à 37 enfants de 3 à 5 ans. L'école est dans un petit village et personne ne veut se déplacer pour 1h 30. C'est une belle merde cette réforme, on est bien mieux avant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une vraie galère pour tout le monde c'est réforme.

      Supprimer
  4. Cet article me conforme dans mon choix de pratiquer l'IEF durant les années de maternelle.... Merci! <3
    Ces différents points que tu rencontrent avec ta fille m'interpellent et me gênent terriblement! ...
    Bon courage a toi ma belle! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien :-) et merci
      Et par la suite tu penses les scolariser tes puces?

      Supprimer
  5. Bon bah, moi aussi, je me sens obligée de partager mes opinions hé hé... En fait je suis assez d'accord avec Bree13, sur pas mal de points en général (la sieste, on ne peut pas vraiment faire autrement, si la maîtresse a en charge une autre classe à ce moment, ah si, on pourrait demander du personnel supplémentaire pour prendre en charge les petits voire non dormeurs... mais ah ah ah... du personnel en plus la blague!!!)
    La réforme c'est juste nul, selon moi, surtout pour ceux qui avaient la possibilité de dormir quelques heures le mercredi matin... Ma fille pouvait... maintenant, elle ne peut plus... car je bosse, moi, le mercredi, mais pas elle: la blague quoi!

    Par contre, il semble y voir pas mal de choses qui ne vont pas dans "TON" école. Notamment le fait qu'elle ne reproduise pas en classe ce qu'elle sait faire à la maison... Tu as demandé un rendez-vous à la maîtresse? Sans passer pour une casse-bip, ça pourrait te faire du bien de vider (gentiment) ton sac. il y a peut-être beaucoup de malentendus qui pourraient se dissiper facilement?

    Quant au respect de chaque enfant, de prendre en compte leur différence, je t'assure qu'en tant que maîtresse j'adorerais... mais que lorsque l'on m'en colle 31 en TPS/PS/MS comme l'an dernier, je ne sais pas comment faire, et je sais que je vais devoir me débrouiller seule quand j'entends mon ministre dire qu'un nombre élevé d'enfants par classe n'est absolument pas une source de difficultés...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La maitresse c'est la directrice alors on a juste à la fermer. Quand je vois que quasiment tous les jours y a un parent dans la classe qui s'occupe des ateliers, ça me dépasse un peu.

      Ici non la maitresse ne prend pas en compte leur différence...le peu que la maitresse a pu me parter à propos de la puce elle m'a dit qu'elle avait déjà eu une comme elle à pleurnicher tout le temps et qu'en la bousculant ça passait. Oui mais moi désolé je ne suis pas d'accord, on essaie pas de "casser' un enfant.

      Ce qui m'a énerve à propos de sieste c'est que la maitresse s'est debrouillé pour me faire culpabiliser en me disant que si je la mettais pas à l'école elle louperait les activités de l'après.

      Je donne mon avis en tant que parent, je trouve ça cruelle de laisser un gamin sur un matelas 1h à rien faire. Je sais pas quand je fais des insomnies, mais c'est juste horrible se retourner dans un lit sans dormir.

      Après je le sais très bien que vu les effectifs c'est pas toujours simple. J'ai été animatrice, je sais ce qu'est un groupe d'enfants et j'ai un respect éternel pour les prof qui gerent eux tout seule une classe. Les ministres de l'EN c'est tjs des cons incompétents.

      Supprimer
  6. Par contre, traiter ta fille de pleurnicheuse, euh.... ce n'est pas acceptable. Il y a d'autres mots plus adaptés et moins connotés négativement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. voilà je trouve pas ça acceptable du tout.Je sais que oui, ma puce est pleurnicheuse et ronchonne, mais elle est comme ça on est des émotives dans la famille on peut rien y changer. En plus je m'efforce à l'eduquer de manière bienveillante alors ça me gongle. Mais au judo c'est la même chose, il bouscule la puce. C'est pas facile tout ça.

      Supprimer
  7. bonsoir !
    j'atterris complètement par hasard sur ce blog, et je découvre cet article, qui me laisse sans voix et assez furieuse....
    Je bondis !!!
    Je suis instit en maternelle depuis 15 ans. Je suis consternée par ce que je lis. C'est INACCEPTABLE d'obliger des MS à dormir. Et j'irai même au delà; c'est illégal.
    J'ai déjà eu des cours doubles PS / mS, des cours doubles PS/GS, des cours doubles MS/GS et même des cours triples, avec ou sans atsem, le résultat était le même : je n'ai JAMAIS couché un MS ou un GS sauf demande des parents ou si l'enfant est malade, fatigué, ou s'endort sur la table (ça arrive même aux GS).
    ta fille a des milliards d'autres trucs à faire l'aprèm que de dormir bordel ! (pardon je m'emporte mais ça me tue !!!)
    Cette instit est au mieux une fainéante, au pire une incapable !!!Cette année j'ai des PS/ MS et crois moi ça carbure l'aprèm ! Les petits dorment et avec mes MS on bosse ! Et quand les PS se lèvent je les accueille quoi qu'il arrive et ils bossent aussi....Dans une école quand on a des MS/GS ok c'est pas simple mais tu peux décloisonner avec les collègues (échange de groupes).Moi, instit et maman chiante je n'accepterai jamais ça. Je porterai l'affaire jusqu'à l'inspection de circonscription. Je vois pas comment un inspecteur peut accepter qu'on oblige des gosses de MS à rester coucher sans dormir pour le confort d'une maitresse (au demeurant fort peu bienveillante avec les enfants et mal aimables avec les parents...)Pour ton info perso; voici des textes :
    1. Les textes
    La sieste n’est pas obligatoire, même en PS. Il existe seulement des recommandations :
    - BO hors série N°1 du 14 février 2002
    - Documents d’accompagnement des programmes : pour une scolarisation réussie des tout- petits, ministère de
    l’Education Nationale SCEREN-CNDP 2003
    - BO Hors série du 19 juin 2008
    - Guide pratique des parents 2012-2013 Votre enfant à l’école maternelle .Ministère de l’éducation Nationale.
    2. Quelques définitions
    Repos : c’est le fait de cesser une activité (travail, exercice physique, occupation) en adoptant une position ou en
    prenant une autre activité propre à délasser.
    Sieste : temps de repos, avec ou sans sommeil, qui se prend après le repas de midi. Tirée du latin sixta, la sixième
    heure du jour, la sieste désigne le sommeil pris en milieu de journée par opposition au sommeil de la nuit.
    3. Les enfants concernés
    ● Les enfants de TPS et PS exclusivement
    ● Pour les MS, on pourra mettre en place un temps de repos en début d’année (ce qui n’est pas un temps de
    sieste) qui n’excédera pas 20 minutes (écoute d’un récit, écoute musicale, jeux calmes…). Ce temps de repos pour
    les MS va évoluer au cours de l’année dans sa durée et ses contenus en fonction des besoins des élèves.
    Il peut être écourté ou avec des contenus pédagogiques plus affirmés (récits plus longs, plus complexes, écoute
    musicale plus exigeante…) tout au long de l’année.
    A titre exceptionnel, un enfant de moyenne ou de grande section pourra se reposer au dortoir s’il en éprouve le
    besoin ou si les parents signalent ce besoin.
    ● Chez les GS, pas de sieste ou de repos organisé
    Il est souhaitable de prévoir des activités calmes : écoute de récits, écoute musicale, consultation d’images,
    lecture d’albums …

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je me sens moins seule :-) J'avais l'impression de passer pour une folle à trouver anormale qu'on oblige ma puce à dormir. L'année dernière ils ne voulaient même pas ma fille les aprem comme elle ne dormait pas.

      J'étais déjà dans la même école au même âge et ma mère s'est battue également pour la sieste.

      Merci pour toutes les informations. Je vais garder ça sous le coude.
      Avec le chantage au bonbon ils sont parvenus à adoucir ma fille pour la sieste mais ça me gonfle.

      Supprimer
  8. http://pole-maternelle-28.tice.ac-orleans-tours.fr/eva/sites/pole-maternelle-28/IMG/pdf/la_sieste_pour_tous_def4.pdf
    http://sitecoles.formiris.org/?WebZoneID=590&ArticleID=2044
    Et si ta fille pleurniche c'est qu'il y a un problème... Et en la bousculant elle compte régler ça ? Mais c'est quoi cette tarée ?
    Elle a quel âge ? Genre vieille fille frustrée ?
    Je te le dis tout de go, cette personne n'a aucune pédagogie, aucune empathie pour les enfants, aucune volonté de travailler, c'est une mauvaise instit. Quand on a des Ms / ps, tout le monde bosse l'aprèm. Point. Direction ou pas direction. Sinon c'est qu'elle ne fait pas le boulot pour lequel elle est PAYEE (pas cher c'est vrai) et les enfants pâtissent de ça
    Courage et si tu as besoin d'infos n'hésite pas !
    Je vais me calmer un peu tiens....
    bonne soirée !

    (j'ai coupé le message en deux, ça passait pas !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle doit avoir la quarantaine et a des enfants pourtant.

      A la réunion de début d'année, elle nous a dit qu'elle était ferme et dure à cause de l'effectif élévé. Mais moi même je trouve qu'elle mange d'empathie avec les enfants, le peu de temps que j'ai pu passer en classe notamment pour aller au sport j'ai trouvé qu'elle était assez "brusque" avec les enfants. Rien que pour aller au sport, les gamins ont un bon kilomètre et demi, et elle veut qu'ils speedent. Ben oui mais ils ont 4 et 5 ans quoi. Bref les matinées de sport j'ai pu mis ma puce du coup, je voyais pas l'intéret de la faire courir une demie heure aller, une demie heure retour pour une demie heure de sport et des "engueulades" sur le chemin.

      Je crois que ce qui me sidere le plus c'est que tous les matins quasiment y a un parent dans la classe qui encadre les enfants...en plus par les meilleurs...et à ce que je sache faut un bac + 5 actuellement pour etre professeur des ecoles.

      Merci en tout cas pour les infos et ton message

      Supprimer
  9. Et quand je lis les commentaires ci dessus "la sieste on ne peut pas faire autrement" je crois rêver....
    On doit coucher uniquement les enfants de PS.... et encore ceux qui en ont BESOIN.

    Bon allez, j'arrête... ;-)

    RépondreSupprimer