dimanche 9 août 2015

6 mois sans glu

Voilà maintenant plus de 6 mois que j'ai arrêté le gluten et franchement je me sens 1000 fois mieux.

J'étais partie en février pour tester 21 jours sans gluten histoire de voir si je me sentirais mieux car je traînais une fatigue extrême inexplicable depuis des mois j'avais souvent mal aux intestins, des diarrhées, des douleurs articulaires...la liste est ultra longue. J'étais dans un piteux état et je ne supportais plus d'être comme ça.

Ca faisait bien une année que je lisais des articles sur le gluten, un jour je me suis demandé « et si c'était ça ? » alors j'ai décidé de me lancer en accord avec mon médecin.

Début février j'ai fait une prise de sang pour détecter la maladie cœliaque mais elle s'est avérée négative. Mon médecin ne m'a pas proposé d'autres examens.

Avec l'arrêt du gluten,j'ai rapidement retrouvé une énergie débordante et surtout une qualité de vie. Passer sa vie épuisée c'est juste horrible et je ne vous parle pas des gens qui vous répètent à longueur de journée que c'est à cause de votre pratique sportive ou de votre alimentation différente qu'ils considèrent comme incorrecte.

Mes intestins ont mis environ 3 bons moins pour se calmer totalement, j'ai retrouvé des selles normales, j'ai même refait ami ami avec la constipation bref je me suis mise à l'hépar et maintenant plus de soucis tout va bien.

Quand à mes problèmes articulaires ils sont quasiment disparu...moi qui pendant longtemps évitais les sauts, évitais de courir à cause de mes genoux douloureux maintenant je peux enchaîner les exercices de fitness avec des sauts sans soucis et sans douleurs. Pareil pour mon dos, bon d'accord mon dos c'est compliqué il est souvent « coincé » par le stress, enfin ça c'est pour la partie supérieure mais pendant longtemps je souffrais à en pleurer d'un espèce de sciatique et avec l'arrêt du gluten je n'ai quasiment plus mal. Avant l'arrêt du gluten, les douleurs articulaires s'étendaient aussi aux coudes et aux chevilles.

Niveau poids au début j'avais perdu un peu au début car il fallait que j'apprenne à cuisiner autrement maintenant je me suis stabilisée et avec le sport j'ai gagné en muscle.

Cuisiner sans gluten s'avère facile et ça me fait sortir des sentiers battus, ça m'a juste demandé un investissement notamment pour les farines sans gluten. Je suis parvenue à adapter toutes mes recettes sans gluten et j'en invente à mes heures perdues. Je ne me sens pas privée ou quoique ce soit. Bon je mentirais en vous disant que la baguette ne me manque pas, mais je me contente du pain sans gluten il est pas si mauvais et puis même avant je ne mangeais pas tant de pain que ça.


En fait le plus chiant c'est le restaurant, je suis obligée de faire ma chieuse et de demander la carte avec les allergènes (qui doit être disponible dans tous les restaurants depuis le premier 01 juillet. Des fois il y a des lois utiles). Les fast-food j'oublie, quand j'y vais avec l'amoureux et ma fille, je me contente d'un coca zéro et je mange à la maison, hors de question de les priver.

Mardi, après 6 mois sans gluten, je me suis laissée tenter au restaurant par un filet de sandre au safran avec un sauce qui contenait un peu de farine de blé. Je me suis dit que c'était l'occasion de voir comment mon corps allait réagir au gluten. J'avoue je ne pensais pas être si malade. Alors rien de spectaculaire niveau symptômes mais depuis mercredi je me traîne, me lever le matin est difficile, je suis épuisée, les douleurs articulaires sont revenues, j'ai mal au crâne, l'impression d'être fiévreuse, j'ai dû mettre un peu le sport en stand by... Bref le gluten plus jamais, il semblerait que ma sensibilité au gluten ne me permette pas d'en consommer petite quantité.

Aujourd'hui, dimanche je me sens enfin mieux même si je sens encore une fatigue lancinante.

Maintenant à la maison je cuisine à 98% sans gluten, c'est nettement plus simple que de faire 36 versions d'un même plat et ça évite les contaminations. Quand je vais manger chez des amis je prévois mon pain sans gluten.
Je n'achète pas toujours des produits garantis sans gluten avant tout à cause de leur coût, ça semble rouler pour le moment. On verra comment ça évolue dans l'avenir. J'évite d'acheter des produits finis sans gluten notamment les biscuits car ils ne sont pas très bons et chers.

En tout cas je ne regrette pas il y a 6 mois d'avoir oser arrêter le gluten malgré les réflexions des gens. D'ailleurs je n'ai pas compris ce que ça pouvait bien faire aux gens que j'arrête le gluten, après tout c'était moi que ça concernait : mon assiette et mon porte-feuille. Ma mère voyait ça vraiment d'un mauvais œil, maintenant elle a changé d'avis en voyant mon état s'améliorer.


Bref si jamais vous avez des doutes n'hésitez pas à vous lancer et ignorez ce que les gens autour de vous peuvent dire, et ça peu importe l'intolérance alimentaire soupçonnée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire