lundi 16 février 2015

21 jours sans gluten: bilan de la seconde semaine

Et voilà arrivé le bilan de ma seconde semaine sans gluten, ça fait déjà 16 jours que je tiens bon.

La semaine a été compliqué dans le sens où mes intestins ont été très méchants et très douloureux avec moi. Je vous disais la semaine dernière que je me demandais si finalement mes sushis ne contenaient pas du gluten, j'en conclus que non parce que de vendredi à jeudi j'ai eu mal à mon gros intestins au niveau de mon nombril un peu à droite. J'avais l'impression qu'on me pinçait de l'intérieur et l'intestin en lui même était gonflé.

Il faut se rendre à l'évidence, là ce n'est pas le gluten le coupable puisque je n'en mangeais pas. J'ai été des plus rigoureuses !

Inquiète je suis allée chez mon médecin mardi, j'ai beau avoir mal aux intestins depuis toujours ça me fait toujours flipper. Il m'a dit comme toujours que mes intestins sont des sales paresseux.


Malgré les fruits ou les légumes que je peux avaler, ils font de rétention de caca et du coup ça finit par faire des gaz et bobo. J'ai eu le droit à un traitement laxatif léger et c'est vrai que ça va beaucoup mieux :depuis que mon transit est redevenu régulier. Mais bon mes intestins sont comme ça depuis ma naissance et même si je buvais des litres d'hépar chaque jour ça ne changerait rien.

J'ai même fini par soupçonner que le coupable puisse être le lactose ( oui je deviens méfiante avec le moindre truc que j'avale, j'aimerais tant avoir une vraie explication, une vraie cause plutôt que des intestins qui sont feignasses), j'avais tellement mal...mais non. J'ai supprimé le lactose pendant un jour histoire de voir puis voilà 3 jours que je rebois des lattes, mange du fromage et des yaourts au lait de brebis et rien du tout. Bref j'en déduis que j'ai accusé injustement le lactose.

Revenons au sans gluten : je me sens toujours moins fatiguée. Je me lève toujours en forme et ne m'endors plus au bout de 5 minutes de voiture. J'ai l'impression d'avoir moins mal aux articulations, normalement j'ai des genoux assez douloureux depuis que je suis ado et là je ne les sens presque plus. Mon moral est meilleur.

Par contre je suis toujours aussi stressée et j'ai eu le droit à deux migraines. Pfiou.

J'ai perdu un peu de poids. Mais c'est des plus logiques puisque du coup je grignote moins et surtout je limite les aliments industriels transformés.

Alimentairement parlant je n'ai pas eu la moindre difficulté. Cuisiner sans gluten m'amuse. Je suis parvenue à concocter un repas de Saint Valentin sans gluten avec la plus grande des facilités, on avait juste chacun notre pain.
Cette semaine grâce à mes très chères hormones féminines j'ai eu un épisode de compulsion alimentaire mais j'ai tenu bon je n'ai pas fait d'écart hors gluten (hourra!)

En fait le gros point négatif c'est pour sortir, s'il fallait faire un restaurant ça serait compliqué. J'attendrais la réintroduction du gluten pour ça.

Oui parce que le but est aussi ça, après l'éviction faire une réintroduction et voir ce que ça donne. La réintroduction devrait se faire le 21 février parce que ce jour là j'ai un rdv et il faudra bien que je mange à l'extérieur.

Une chose est certaine si la réintroduction se passait bien et que finalement le gluten n'était pas le soucis je ne l'évincerais plus de mon alimentation car je n'en vois pas l’intérêt de s'en priver.

Si jamais j'étais sensible au gluten,dans ce cas je prendrais les mesures nécessaires.


Pour le moment j'entame ma troisième et dernière semaine sans gluten.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire