vendredi 20 mai 2016

Ralentir? {humeur}

Le sport j'adore, c'est devenu aux fils des années ma passion mais aussi c'est mon moyen d'oublier les soucis du quotidien et autre. Au fil du temps c'est presque devenue une drogue si bien que des fois j'ai bien du mal de trouver le bouton stop (j'y arrive quand même à dire stop).

En mars 2015 du début de top body challenge jusqu' à la fin décembre j'ai rarement pris plus d'un jour de repos dans la semaine. J'ai attendu décembre et la fin du top body challenge 2 pour m'accorder une semaine de pause durant les fêtes et j'avoue elle m'a fait le plus grand bien et j'en avais envie de cette pause. 

En 2016 j'ai continué au même rythme avec 6 trainings par semaine et un rest day le dimanche. Quelque fois j'ai dû ralentir à cause d'une mini chou malade ou bien parce que la grippe m'avait terrassé. Ces dernières semaines ça m'est arrivé de prendre un autre rest day dans la semaine à cause de la fatigue, d'une migraine..Mais le même mot d'ordre dans ma tête est toujours le plus : en faire plus et se dépasser à chaque training. 

En soi tse challenger n'est pas une mauvaise chose à part qu'en début d'année j'ai débuté un programme sportif bien plus exigeant axé sur la musculation qui n'avait rien à voir avec les guides  de renforcement musculaire type top body challenge. 
J'avais pris l'habitude avec le top body challenge et cie de rajouter des exercices en plus de la demie-heure de training du guide. J'ai fait de même avec le Strong is the new sexy...à part que là les séances du guide tournent plus dans les 45 minutes voire une heure et je n'ai jamais fait le second rest day proposé certaines semaines préférant faire une séance de rappel ou je ne sais quoi.


Aujourd'hui je suis à plat moralement et physiquement. Enfin surtout moralement, cette année je connais des gros coups de blues et de stress comme je n'en ai pas eu depuis des lustres. J'ai l'impression par moment de me retrouvr 16 ans en arrière au début de tout aka l'anorexie et la dépression. C'est très désagréable et ça me fait froid dans le dos.J'ai l'impression de frôler le burn-out par moment. Les gens s'imaginent qu'étant maman au foyer je ne fous rien de mes journées...mais je cours de 6h30 du matin à 22h...et il y a des moments où ce train train m'étouffe.

J'ai cherché longtemps le pourquoi du comment, qu'est ce qui fait que je me sens si mal alors que dans l'ensemble tout va bien dans ma vie. Certes j'ai quelques petites choses qui clochent, mais rien qui explique ce ras le bol général qui me fait perdre par moment le goût de tout, même de mes trainings et même de mes séries favorites (oui là l'heure est grave)

En exposant mes états d'âmes sur Instagram Mickael (qui est coach sportif) m'a dit « attends je vais m'occuper de toi et tu vas reprendre plaisir dans tes trainings .Tu te lances sur 100 burpees, tu verras tous tes tracas se dissiperont avec ton énergie »

Je me suis lancée dans mes burpees ne sachant pas si j'allais y arriver. Oui oui pour changer je me sous-estime. J'y suis arrivée fière et en sueur.

En discutant avec lui de mon rythme effréné il m'a dit stop, que c'était beaucoup trop et contre productif. Il a totalement raison, je le sais pertinemement. Je sais que muscle se construit au repos et que je ne suis pas une machine.



Mais j'ai tellement peur de « péter » les plombs si je ralentis la cadence. Je canalise mon stress et mes angoisses par le sport alors je continue encore et encore tout en étant consciente que ça ne peut pas continuer comme ça... 

J'ai peur aussi de perdre mes acquis et certainement de grossir connaissant mes antécédents...des fois mon cerveau il se fait un plan sur la comète tout seul sans me demander mon avis. Alors ça m'étonnerait pas qu'inconsciement je me dise que si j'en fais moins, je vais dépenser moins de calories et donc grossir. Mais bon le grand problème de l'inconscient c'est qu'on ne sait pas ce qui se passe dedans, au mieux on en a un aperçu dans des rêves pourris.

Et puis il y a instagram qui par moment nous influence dans le mauvais sens mais ce n'est pas parce que bidule ou machin s’entraîne 7 jours sur 7 toute l'année que c'est la chose à faire. D'ailleurs combien de fois on me dit « oh j'aimerais faire autant de sport que toi » et je rappelle toujours que l'important est de bouger régulièrement et de faire des trainings de qualité, on est pas obligée de passer 15h à la salle pour avoir de jolis résultats. Non non si moi je fais autant de sport c'est d'une part parce que j'arrive à dégager suffisamment de temps pour et de deux je m'en sers comme une thérapie. 

Ça fait des mois maintenant que j'utilise la fatigue du sport pour anesthésier mon cerveau et gérer mes angoisses. Bien sûr je fais du sport aussi par plaisir j'adore me dépasser et voir l'évolution de mon corps, je me force rarement à faire mes trainings, il n'y a que ces temps-ci que j'ai moins d'entrain. Et je commence à comprendre l'importance d'avoir un cadre. Jusque maintenant j'ai enchaîné les guides donc j'avais un cadre et là d'être seule aux commandes même si je sais quoi faire ce n'est pas toujours simple car je suis une foutue perfectionniste qui veut toujours faire plus.

Bref à partir de lundi, je vais ralentir le rythme. Ca va être dur mais malgré tout je me sens soulagée. Je sais que c'est la meilleure chose à faire, ça ne va pas être facile.

N'oubliez pas le sport doit rester un plaisir et il faut faire attention que cette passion ne soit pas trop dévorante. Et pour le coup c'est le cas pour toutes les passions.  

Et vous mes fitchoux, ça vous arrive d'en faire trop?
Belle soirée




5 commentaires:

  1. Tu fais bien d'écouter ton corps avant une catastrophe...
    Et IG c'est super mais aussi culpabilisant... J'avoue que je me sens nulle par rapport à certaines qui gèrent enfants, sport et boulot mais je ne peux pas tout faire... Et puis je suis crevée mais je suis pas bien dans mon corps pour autant Alors je culpabilise.,, bref les TCA sont partis mais pas aussi loin que je pensais alors je comprends... Courage courage <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh oui IG peut être très culpabilisant, c'est pour ça que je n'hésite pas à évoquer le sujet. Il ne faut pas oublier que beaucoup embelissent leur vie sur IG. Des fois il vaut mieux faire moins de sport mais mieux que vouloir en faire trop et du coup ce n'est pas effiace. Surtout ne culpabilise pas, et dis toi que sur toutes les filles de IG y en a au moins 80% qui sont aussi mal dans leur peau même si elles sont canons . Bisous ma belle et courage à toi aussi

      Supprimer
  2. Oh mon dieu tu as écrit ce que je ressens en grande partie.... Êt si je ralentis, je vais grossir, et puis après un trainning ou je me défonce je me sens tellement mieux, êt se vider la tête en transpirant...et tout ca êt tout ce que mon inconscient me dicte et que je ne peux ré freiner... Tout pareil... Bon courage ma belle Angélique.... Tu me diras ce que tu ressens si vraiment tu arrives à ralentir un peu s'il te plaît... ;) merci pour tout. Stephanie ( alias chatouness sur il)

    RépondreSupprimer
  3. Oh mon dieu c'est exactement ce que je peux ressentir... Je suis épuisée mentalement mais je lutte physiquement car si é ralentis, je vais grossir, êt si je fais moins je vais culpabiliser, et puis je me sens tellement mieux après l'effort.....voilà tout ce qui me tourne ds la tête..les angoisses, le stress, les Demons auxquelles on lutte grâce au sport.. Le plaisir oùi bien-sûr 90% du temps mais il y a aussi certains trainning qui sont là parce que "il faut" je me l'impos, je me mets la pression....
    Alors mâ belle Angélique, j'espère que tu réussiras à ralentir et â écouter ton corps et u me diras comment tu te sens...s'il te plait... Je te souhaite le meilleur.... Moi aussi cette saleté d'inconscîent qui dicte tjs êt encore ce qu'il faut faire.... Bref...bon courage je pens é â toi merci encore
    Steph alias chatouness sur ig....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mercima belle. Je te fais de gros bisous

      Supprimer